Étudiant étranger : demande d'admission préalable à l'université 

Étudiant étranger : demande d'admission préalable à l'université

Qui est concerné ?

La demande d'admission préalable vous concerne si vous remplissez les conditions suivantes :

  • Vous êtes étranger d'une nationalité hors EEE
  • Vous possédez un diplôme de fin d'études secondaires obtenu hors UE ou un bac international ou un diplôme donnant accès à l’enseignement supérieur européen
  • Vous demandez une 1re inscription en 1re année de licence

Démarches à accomplir

Test de connaissance du français

Test obligatoire

Dans le cadre de la procédure d'admission préalable, vous devez subir un test de connaissance du français (TCF- DAP) .

Ce test est géré par le CIEP. Il permet de vérifier que votre niveau linguistique est adapté aux études que vous voulez suivre.

Pour le passer, vous recevez une convocation :

  • du service culturel de l'ambassade concernée si vous vivez à l'étranger,
  • ou de l'université de votre 1er choix si vous vivez en France. Toutefois, si cette université est éloignée de votre domicile, vous pouvez être autorisé à passer le test dans l'université de votre agglomération de résidence.

Ce test est payant. Son coût est de 68 € pour la rentrée universitaire 2016.

Candidats dispensés

Vous êtes dispensés du test de connaissance du français si vous êtes dans une des situations suivantes :

  • ressortissant d'un pays officiellement francophone (Bénin, Burkina Faso, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée-Conakry, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Togo),
  • résidant dans un pays officiellement francophone ci-dessus et titulaire d'un diplôme de fin d'études secondaires d'un de ces pays,
  • candidat, que vous soyez ressortissant d'un pays ou résidant dans un pays où le français n'est pas la seule langue officielle, si vos études secondaires se sont déroulées en grande partie en français (Burundi, Cameroun, Canada, Centrafrique, Comores, Djibouti, Haïti, Madagascar, Seychelles, Suisse, Tchad, Vanuatu),
  • issu d'une section bilingue française figurant sur une liste conjointe des ministères en charge de l'enseignement supérieur et des affaires étrangères,
  • titulaire du diplôme approfondi de langue française (Dalf) niveau C1 ou C2,
  • titulaire du diplôme d'études en langue française (Delf) niveau B2,
  • candidat ayant obtenu au moins 14/20 à l'épreuve écrite du test d’évaluation de français de la chambre de commerce et d’industrie de région Paris - Île-de-France.

A noter :

l'Algérie, le Maroc, le Liban et la Tunisie ont pour seule langue officielle l'arabe, le français n'y étant qu'une langue à statut particulier. Si vous êtes d'un de ces pays, vous êtes donc concerné par le test.

Dépôt du dossier

Vous devez déposer votre dossier de demande d'admission préalable au plus tard le 22 janvier précédant l'année universitaire, à l'ambassade de France ou à l'université où vous l'avez retiré.

Un récépissé daté vous est remis. Vous devez précieusement le conserver.

Si vous appartenez à une nationalité concernée par la procédure en ligne de l'agence Campus France, vous devez suivre les indications du site internet.

Réponse à la demande d'inscription

Réponse favorable du 1er établissement

L'université figurant en 1er dans votre choix se prononce sur votre demande avant le 15 avril et vous informe de sa décision.

En cas de réponse favorable, vous devez lui confirmer votre choix par courrier en vue de votre inscription définitive.

Votre université d'accueil vous informe directement des pièces nécessaires à votre dossier d'inscription et de la date limite.

Refus d'un ou plusieurs établissements

En cas de refus d'inscription, l'université de votre 1er choix transmet immédiatement votre dossier et les documents l'accompagnant à la 2e université que vous avez choisie.

La 2e université se prononce sur votre demande avant le 15 mai et vous informe de sa décision.

En cas de refus d'inscription, l'université de votre 2e choix transmet immédiatement votre dossier et les documents l'accompagnant à la 3e université que vous avez choisie.

La 3e université se prononce sur votre demande avant le 8 juin.